Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 18:14



Son œuvre picturale est un cheminement, qui passe par une quête, où il va a la recherche du nommé ; quand toute chose enfin définie reprend sa place dans un tout.

Ses premières peintures nous font partager l'émerveillement de la découverte. Il nous laisse voir la luxuriance des fonds marins et de la nature environnante de l'île de la Guadeloupe, où il passa 15 ans de sa jeunesse.


Et nous avons alors le monde sub-aquatique, ses algues, et ses récifs de coraux 

  

Puis vient la végétation tropicale et les fleurs éclaboussantes de couleurs


ainsi que le volcan de la Soufrière, au pied duquel il vécut 

 

Son coup de pinceau s’affermit progressivement avec  ses créations 




Ensuite il va à la pêche aux mots qu’il place au centre de ses peintures. Nous voyons se succéder des conjonctions, des adverbes, des adjectifs, puis vinrent les noms, et ensuite les simples mots.


Et voilà les 7 péchés capitaux

Ici, nous   entrons dans le thème central de la 3e et dernière partie de la Divine comédie de l’Enfer de Dante : les 7 péchés capitaux.  Cette divine comédie qui est traitée par de nombreux peintres depuis la Renaissance,  ainsi que par le graveur mystique Anglais William Blake.


 
Il s’y attaque avec bonheur :

 
 Les mots et le figuratif se marient dans un voyage de sensations visuelles.



  
Sa grand-mère lui disait quand il était en colère « tu n’as plus de visage ». Et il a transmis et peint ici, le défiguré l’indescriptible, la colère.



 

Les 7 péchés capitaux se trouvent réunis dans la dernière ou la première de ses toiles, le repentir.     

                                

La Moselle n’a pu se résoudre à laisser s’éparpiller ces 7 péchés capitaux, qui furent exposés dans les locaux de la Direction Culturelle du Département. Le Conseil Général a décidé de les acquérir  toutes,  afin qu’elles fassent partie de son  Patrimoine pictural.

 

 

Bientôt c’est l’été et le peintre  passera la Loire pour gagner son Sud-ouest natal. 


 

Il exposera du 31 juillet au 16 août 2009 «  Rencontre sans préalable » à la Galerie de l’âne bleu à Marciac dans le Gers. Avec un vernissage prévu le 1er août dans le jardin de la Galerie, pendant le festival de jazz le plus important de l’été. (http://www.jazzinmarciac.com/).

 

Il partagera l’exposition avec le sculpteur Robert Keramsi.  

 

 On pourra également admirer ses œuvres  du 24 juillet au 8 août 2009, à la Galerie Mason Noirez à Cogolin, où il participera à l’exposition de groupe « Black and White »

 

N’hésitez pas à faire un détour par le site de l’artiste, vous ne vous ennuierez pas, car pour ne rien gâter, il a la plume gouailleuse : (http://alaingalaup.blogspot.com)

 

 

 Chantal Sayegh-Dursus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Flowers 30/01/2010 18:47







Just saw your post after watching great photos of some flowers in
italy. Most of the people are searching for florists italy ,   flowers delivery
italy   , italy flowers delivery , flowers
italy ,   flowers to italy, The reason is because they want to greet their
loved ones by sending flowers to italy. Yes you can
also send flowers to italy by flower shop italy online.


 


Anyways that’s too much of my promotion! I really appreciate your post!







Punch-frappe 30/01/2010 20:15


I'll go to your web site and see


Flowers 30/01/2010 18:46



Flowers are one of the most beautiful signs of nature on this earth. Most of the people type flowers
uk , send flower uk or sending flowers uk to get the flowers delivered to their friends… People  searching for
online flowers uk , flowers delivery uk , florist uk, flowers by post uk  and flower shop uk are all the same….On any occassion whether happiness or grief it is used to
dislay either peace incase of happiness or the hope for peace in the future incase of grief :) Now in this modern era, thank to internet which has made it possible for us to do this job so
easily…



Punch-frappe 30/01/2010 20:14


Thank you some much. I enjoyed the fact that Internet allowed you spreading flowers all over the world. You seem to be one of those too. Friendship


Gentiane RAVI 05/07/2009 23:10

Je n'ai pas encore tout regardé car ton blog me semble riche et j'aurai besoin de plus de temps pour bien y entrer, j'aime bien ta façon de t'exprimer, très poétique.J'ai aussi lu ton article après la manif du 28/02/2009 (sur Agora Vox), les antillais de France n'ont pas la même vision de notre vie au quotidien et aussi de notre futur,de sorte qu' il y aura toujours une petite incompréhension entre eux et nous, mais comment faire pour sauver l'essentiel de tout ce que nous avons en commun ?

Punch-frappe 05/07/2009 23:27



C'est très intéressant ce dernier point. Alain Galaup sur son BLOG a fait un article qui s'appelle je crois " La Guadeloupe sé tan nou..." et il a un témoignage inattendu sur ce
point. C'est un point de vue distancié et non partisan. Il serait intéressant que tu me dises
ce que tu en penses.

J'ai essayé de faire une enquête sur ce sujet et je crois que pour "Utopique Guadeloupe ?", je suis tombée dans le mille. J'ai écris l'article le 13, il a été publié le 14, et il s'est passé le
16 ce que je prévoyais déjà dans sa dernière ligne.

Il est évident que même avec la meilleure volonté on ne peut se mettre à la place de ceux qui vivant aux Antilles affrontent tous les jours la rélité antillaise, même avec beaucoup d'empathie.



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Recueils collectifs pour Lélia