Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 18:38

INTERSTITIELLES par Jean-François Blavin publié en 2006 aux Editions d’Ici et d’Ailleurs.





Jean-François Blavin dans
son recueil, Interstitielles se livre à un exercice périlleux, où il  approche avec bonheur et pour notre plus grand plaisir l’art si épuré des haïkus, sans pour autant se plier entièrement  à ses règles.

Il nous apparaît comme un gourmet des instants de vie fugitifs de la scène parisienne. Nous l’imaginons fort bien, armé de son petit calepin, assis à la terrasse du café « Hall 1900 », comme  il  le dévoile à la fin du Recueil ; brossant d’un trait vif et lapidaire les menus instants du quotidien de « l’hominus parisianus ».  

La fraicheur, la spontanéité et  la simplicité du style feraient oublier qu’il est reconnu depuis de nombreuses années, car ayant également publié, Frégates  folles et Où est  le sens, en 1998, Ravines du Ciel en l’an 2000,  couronné cette même année du Prix René-Guy Cadou par la Société des Poètes Français, Laudes solaires pour Laure en 2002, Odyssée des âmes citadines en 2005, et Le Charroi des lisières en 2008. L’Académie de la Poésie Française lui a, en outre, décerné Le Prix Léopold Sédar Senghor pour la qualité de l’ensemble de son œuvre.

   

Ces poèmes, instants de vie, croqués sur le vif, n’ont pas de titre. Mais, dès les premiers lignes, le décor est planté ; et les trois derniers vers viennent en  épilogue. Car souvent seul le sens nous guide. Et nous passons d’un poème à l’autre, comme si l’artiste insomniaque, se réveillait par à coups, juste à temps pour saisir au passage l’ambiance du jour, du moment, ou croquer l’homme qui passe. Tout comme dans le rêve, certaines images, semblent s’évader de l’instant,  du contexte, et  pénétrer dans le «  Stream of Consciousness » [courant de pensée] si cher aux Anglo-saxons. Car comme par association d’idées, une pensée  lui en amène une autre :

 

 «  Prémices du jour

Quand la ville attend sa fête

Au jour d’Oradour »

(…)

« Combien ils furètent

Les fins limiers

Jusqu’où cette quête ? »

 

Nous avons également un clin d’œil d’une journée passée au Palais de Justice.

 

 «  Emoi du prétoire

  Envoi des effets de manche

Flottants, Vertu ! Voire... »

 

De cette terrasse de café, où il est témoin d’une humanité de passage, ses mots deviennent alors peinture du fugace et du dérisoire :

 

«  Ivre de jactance

En sa folle ébriété

Il se fait confiance

 

Derrière sa vitre

Le laveur livide, muet

Regarde le pitre »

 

Ou encore, plus coquin :

 

 « La musique accompagne

L’émoi de l’adolescent

A l’abri du pagne 

 

S’aura-t-il aimer

La pépite des bas-fonds

Par ce clair été »

 

Chaque poème émet une pensée, une réflexion, qui nous entraîne au-delà du visuel,   vers le sens de la vie. Car Jean-François Blavin se pose en éthologue observant la fourmilière, où tout ce qui paraît essentiel, se révèle, sous sa plume, dérisoire.

 

Il  faut se souvenir  qu’il est également  Conteur et Liseur. S’il aime partager, il adore  aussi  découvrir et faire découvrir. A l’Association des Poètes «  Du côté du Pont Mirabeau », chaque dernier  Vendredi du mois, il reçoit et présente d’autres confrères.  Et souvent le Samedi, avec d’autres « aficionados »,  ils se réunissent pour lire leurs dernières créations. Car créer est, pour eux avant tout,  jeu et plaisir.

 
Le petit livret couleur crème d’une quarantaine de pages  a été préfacé par Maurice Lestieux qui nous révèle, avec brio, quelques unes de ses pierres précieuses.  

Chaque poème est illustré par un dessin évocateur, réalisé à l’encre de Chine par Nicole Durand, co-directrice tout comme Jean-François Blavin et Nicole Barrière de l’Association des Poètes «  Du Côté du Pont Mirabeau ».  


Dessin de Nicole Durand 

http://pont.mirabeau.free.fr/

 

Chantal Sayegh-Dursus 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-François Blavin 30/05/2011 23:23







Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Archives

Recueils collectifs pour Lélia