Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 18:35

 

En juillet 2009, une Journaliste Soudanaise Onusienne, Loubna Hussein, est menacée de 40 coups de fouets pour avoir osé porter un pantalon au restaurant, mais la sentence est finalement réduite à 200 $ d’amende.



Cette histoire me ramène à mes années Lycée. Car dans mon Établissement, le port du pantalon était interdit aux femmes, mais je l’ignorais.

C’est mercredi,  jour de Contrôle, Contrôle  d’Espagnol très exactement. Je me dépêche, et cours. Il ne faudrait pas que je sois en retard. Cette note figurera dans mon dossier scolaire ; celui du Baccalauréat. Brusquement surgit d’une classe, l’un des Surveillant Généraux ; celui que nous surnommons tous Eliott Ness. Il me barre tout à coup le chemin. Tout en me toisant du regard, il éructe soudain d‘une voix forte :

« Qu’est-ce que c’est que cette tenue ? Vous êtes priée d’aller vous changer immédiatement. Le pantalon n’est pas autorisé pour les femmes, et seuls les garçons de ce Lycée sont autorisés à en porter ».

Pourtant mon pantalon en alpaga rose, ligne cigarette est plus correct que mes mini-jupes habituelles, « Bonne-maman », mon Censeur le plus strict, me l’a bien confirmé lorsque j’ai quitté la maison. Pour une fois elle n’a pas interpellé ma mère :

«  Constance, ta fille quitte la maison presque nue ! »

Une amie me souffle à l’oreille :

«  J’habite à deux pas. Si tu le désires, je puis te prêter l'une de mes jupes ».

Mais je n’ai pas encore digéré cette atteinte à ma liberté ; à ma liberté de choisir un pantalon, une robe ou une jupe.

Un autre camarade  me murmure:

«  Le Surveillant Général est parti, il rentre certainement chez lui, maintenant qu’il a bien rempli sa journée. Ne t’en fais pas. Il n’est plus là ! ». L’hésitation me fait vaciller. Et puis cette histoire de pantalon me paraît totalement saugrenue, alors que des professeurs femmes portent des décolletés allant jusqu’au bas du dos. Je balaie d’une pensée positive cette intrusion inopportune et pénètre dans ma classe. Qu’est-ce que c’est que ces histoires de chiffons ? Moi j’ai un Baccalauréat à passer.

Le lendemain, tenu comme un Trophée, je reçois des mains du Censeur un Billet de Consigne pour 4 heures de retenue :

« S’est présentée au Lycée dans une tenue non autorisée et s’est refusée de sortir pour l’améliorer ».

Je m’imaginais en tenue osée, le nombril à l’air, en short moulant, pénétrant dans l’enceinte de ce Lycée. Mais un chemisier doublé en dentelle, un pantalon ligne cigarette en alpaga rose et des escarpins vernis noirs. Mais où se trouvait donc l’indécence ?

Le jour de la consigne, le Censeur me présenta avec un air compassé le sujet du devoir sur lequel je devais plancher pendant quatre heures durant :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Quèsaco ? Qu’est-ce que la science a à y faire ? Et mon âme dans tout cela ? Il est vrai que tu temps du Christ le pantalon n’avait pas été inventé et hommes et femmes se promenaient en grandes djellabas blanches. C’était certainement plus pratique, notamment pour la ventilation, car il devait faire assez chaud en Galilée. Je me vois me torturant les méninges pour finalement en extirper Nagasaki et Hiroshima. Il est peut-être probable que gêné par un pantalon trop serré, celui qui inventa la bombe aurait mieux fait de porter  un kilt.

Mon Bac obtenu, cette histoire de pantalon ne resta dans mon esprit que comme une contrariété obligée, qui m’avait assurément motivée pour ne plus remettre les pieds au Lycée.

Mais mes camarades ne l’entendaient pas de cette oreille. A la rentrée  de 1970, toutes les filles du Lycée Gerville Réache de Basse-Terre vinrent à l’École en pantalon et l’interdiction fut levée.

Suffragette malgré  moi. Le droit à la braguette pour tous et pour toutes...

Donc journaliste soudanaise onusienne, trente neuf ans après, ta lutte n'aura pas été vaine, même si une sentence aussi imbécile que celle qui m’échut fut prononcée à ton encontre. Car nul Écossais ne fut interdit de circuler en kilt hors d’Angleterre que je sache…et nul n’interdit non plus jamais à Jean-Paul Gaultier d’inonder la planète de ses jupes pour hommes, bien que ce soit  généralement un apanage qui nous est réservé...

Une Chienne de Garde sans frontières.

Chantal Sayegh-Dursus

Partager cet article

Repost0

commentaires

gilbertilo 16/07/2012 22:53


J'avais entendu à la radio et j'ai recherché sur le net,effectivement une loi vieille de plus de deux siècles interdit aux femmes le port du pantalon.Quelle pantalonnade!!!Tu as résisté
.Rebelle?Chienne de garde?Mais tu aurais du hurler à la lecture de mon billet"triviale poursuite".Je t'avouerais que je provoquai un peu la sensibilité féminine.Mais le politiquement correct fini
par ennuyer et endormir les consciences.Bonne soirée Chantal.@ plus sur le chemin.

Punch-frappé 17/07/2012 16:04



Non ton billet "triviale poursuite" ne m'a pas choqué, car je pense qu'il faut apprécier ce qu'il y a de meilleur dans la vie. Les appâts des reproductrices existent pour perpétuer
l'espèce. Car quoi que nous fassions nous sommes des mammifères sensibles, à l'odorat, à la vue, au toucher. Et quand tous ces champs sont réunis pourquoi s'autoflageller. Nous avons toute
l'éternité pour être de purs esprits.


Tu l'as décelé je suis néanmoins une Chienne de Garde en tout ce qui concerne la violence, la brimade, l'humiliation, la discrimination sexuelle. Je suis allée rechercher un billet que
j'avais écrit contre une publicité de RSF:


http://www.lameute.fr/agir/rsf.php3


 


Bises et à bientôt Gilbertilo



guaresi gilles yassine 20/02/2010 09:07


profil bas en France, il semble qu'un un arrêté de la prefecture de Paris (tombé en désuétude) interdisait le port du pantalon aux femmes


Punch-frappe 20/02/2010 14:28


Il n'y a pas si longtemps de cela, il était également deconseillé pour une femme de se rendre à un rendez-vous de travail en pantalon. On revient de loin et on semble l'avoir oublié.


Didier 28/01/2010 15:42


J'AI PARFOIS HONTE D'ETRE UN HOMME.......................


Punch-frappe 29/01/2010 02:33



Il faut pas, tu n'y es pour rien, il y a des idiots des deux cotés.



Dutasta 15/11/2009 22:56


Restons vigilants, il y a quelques jours je me suis fait photographier pour renouveller ma carte d'identitè. On m'a demandé de ne pas sourire et de retirer mes lunettes,
nouveau décret? En bon citoyen je me suis executé et tout de même surpris.
Alors la BURQUA DOIT ÊTRE INTERDITE.
Bravo Chantal pour ce témoignage.
Christian DUTASTA.



Punch-frappe 16/11/2009 21:17



 Il est vrai que l'on oublie qu'il n'y a pas si longtemps en France les employeurs exigeaient une tenue correcte, c'est à dire jupe ou robe, car le pantalon était proscrit.

La photo anthropométrique, elle, est exigée en Occident depuis les attentats du 11 Septembre.
De plus, des explosifs ou un homme peuvent être cachés sous une burqa. Il paraît qu'après son procès Michael Jackson s'était réfugié en Arabie Saoudite et en portait une. Il avait été arrêté
car il portait des chaussures d'hommes. Donc pantalon ou burqa, il faut choisir.



polly 26/09/2009 07:36


La rage!
Je me souviens de ces interdits qui furent levés après mai 68.
Quand je pense qu'aujourd'hui des femms françaises mettent la burqua alors que d'autres sous d'implacables dictatures cherchent à l'enlever.
C'est un peu le monde à l'envers.
La rage reste inctacte.


Punch-frappe 26/09/2009 12:22



Je pense que c'est peut-être par provocation, ou encore pour faire plaisir à des maris qui se radicalisent. Elles ne se rendent pas compte de la chance qu'elles ont de vivre dans un État laïc.
J'en parlais justement sous mon article "coup de coeur littéraire" de Jacqueline Patriarche " Anesthésie, Amour et Fantaisie".
J'aime ton blog, je le mets dans mes liens afin de le visiter plus souvent



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Archives

Recueils collectifs pour Lélia