Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 21:49

Barbados beach

 

(…)

 

 

           Mon séjour à la Barbade se fit dans une « Guest house ».

Les habitants de l’île étaient encouragés  à héberger des touristes étrangers, en structure familiale, et recevaient certainement en contrepartie des avantages divers de la part de leur gouvernement.

Mes amis étudiants et moi-même apprécions les soirées musicales qui se tenaient le soir dans les boîtes de nuit locales ; bien que ces dernières tiennent d’avantage du concert que du bal ; car on y dansait peu. 

 

              Dans l’île, les transports étaient d’un prix unique et dérisoire quelque soit la distance parcourue, les bijoux en argent magnifiquement ciselés, mais l’or n’était pas commercialisé, car gardé pour étalonner la monnaie. Le téléphone ne coûtait que le prix de l’abonnement et n’était payant que lorsque l’on appelait hors de l’île. 

Un projet de dessalement d’eau de mer  était initié à cette époque, allant de pair avec  une politique agraire innovante, car l’eau potable était très rare.

J’y rencontrais deux ingénieurs agronomes de mon département, d’origine métropolitaine, venus faire un stage de coopération, inter-Caraïbes en matière de cultures tropicales.

 

              Les Barbadiens étaient fiers, extrêmement polis,  travailleurs, et aucune tâche manuelle ne semblait devoir les rebuter ou les rabaisser. Je me souviens de ces hommes, pieds nus, qui nettoyaient la plage de Silver Sand Beach ; presqu’arrogants dans leurs guenilles. Ils nous renseignaient dans un Anglais châtié. Aucune gêne, aucune honte d’être pauvres, puisque le travail anoblit l’homme. Quand dans notre île tous se battent pour être des cols blancs. Je compris alors que c’était  la lutte d’hommes debouts et libres, à la conquête de leur autonomie financière ; peu importaient leurs hardes et leurs haillons.

 

J’ai caressé un jour le rêve de venir vivre sur cette île, et celui-ci ne s’est toujours pas évanoui.

 

 

(…)

 

Si vous voulez en savoir plus sur l'île de Barbade ; une des perles de la Caraïbe :

  

 

http://www.ilebarbade.com/

 

ArbreAPain-fruit

  Les fruits de l'arbre à pain

 

 

http://www.iledelabarbade.com/#

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

écureuil bleu 16/06/2012 20:36


Je ne connais pas cette île et j'aimerais bien la visiter un jour. Bisous

Punch-frappé 17/06/2012 13:29



Elle se trouve dans la mer des Caraibes, au Sud-Est des petites Antilles, presque face à la Guyane. Mais il est moins onéreux de prendre un billet de Londres.


Bon dimanche écureuil bleu.



gilbertilo 15/06/2012 21:34


J'apprécie toujours la délicatesse avec laquelle tu traites l'humain,cette empathie qui t'habite.

Punch-frappe 16/06/2012 12:19



Je suis touchée que tu apprécies Gilbertilo. J'essaie de saisir ce qu'il y a d'essentiel dans un moment, une situation, ou chez des personnes côtoyées afin de transmettre l'instant
présent aussi fidèlement que possible ; afin que le lecteur ait le sentiment d'être présent lui aussi ce jour-là,  en même temps que moi. Quand j'arriverai à manier des
pinceaux ou un appareil photo à partir du même concept, j'aurai fait un grand pas. Mais selon les statistiques ne sommes nous pas destinés à dépasser tous la centaine. Alors j'ai toute la vie
devant mois.

Bises et merci d'être passé Gilbertilo, tes visites me font toujours un immense plaisir.



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Recueils collectifs pour Lélia