Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 13:00

bougie allumée

 

Il faut reconnaître que depuis quelques temps, elle était sous tension à cause de préoccupations d’ordre professionnel. Ainsi, le jour précédent, elle avait travaillé bien au-delà de minuit, et prévoyait d’avoir encore quelques soirées très laborieuses jusqu’à la fin du mois, et même bien après.

 

 

 Ce poste, payé bien en deçà de ce qu’elle aurait pu prétendre, avait l’avantage d’être à un quart d’heure à peine de son domicile, mais il lui avait réservé bien des surprises. Au départ, son contrat prévoyait le simple rapatriement des comptes d’une Société anglo-saxonne ; tenus jusque là par un Expert-comptable d’Outre-manche. Mais au fur et à mesure de l’aboutissement de sa mission, elle s’aperçut que la charge de travail avait été précédemment repartie entre pas moins de trois personnes travaillant à temps complet. En outre, les pièces justificatives des opérations lui étaient fournies au compte goutte et de manière partielle. Ajouté à cela, elle se vit confrontée à des tâches encore plus ardues et non stipulées au départ, consistant en l’informatisation du service et au reporting financier mensuel le huit de chaque mois. Comme dans une machine infernale, elle se trouvait peu à peu aspirée par une multitude de  corvées ; allant de la plus simple à la plus complexe. En outre, pour compliquer le tout, ses deux prédécesseurs, pressentis au départ pour le même travail : un Anglais de six ans son aîné et une Suédoise de cinq ans sa cadette, ayant échoué à l’accomplir, s’étaient reclassés respectivement dans l’entreprise ; l’un comme Directeur financier, l’autre comme Contrôleur de Gestion. Et tous deux espéraient bien, sa mission menée à bien, tirer entièrement la couverture à eux. Elle avait bien pensé en référer à la Direction Générale. Mais elle s’était trouvée confrontée à un homme qui bien qu’excellent commercial et fin gestionnaire était quasiment inculte. Il était d’ailleurs géré de main de maître par sa secrétaire et le Directeur financier.            

 

                                                                                                                                                              Cette situation kafkaïenne sembla pourtant trouver une issue favorable, quand l’un des créateurs de la holding, un Américain fort sympathique, vint visiter le siège parisien. Malheureusement elle ne put s’entretenir avec lui que cinq minutes à cause de multiples interruptions. Cependant, la situation n’était pas insolvable, car elle s’était auparavant trouvée face à des défis encore plus insurmontables.

 

 

Mais, il était évident que ses périodes de repos étaient des instants privilégiés où elle supportait mal toute contrariété supplémentaire. Aussi quand elle élabora son plan, ce n’était nullement dans un but machiavélique, mais par simple réaction d’auto-défense.

 

 

(…)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marlou 03/12/2011 06:21


Comme on comprend son besoin de faire un plan pour changer la situation !


Bon week-end.

Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Recueils collectifs pour Lélia