Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 12:14

Lingot d'or                                                       

                                                                              =

 

lingot d'argent

Les taxes et les impôts avaient encore augmenté. L’Euro qui devait être la pierre angulaire d’une fédération économique,  fiscale  et politique européenne n’avait contribué en fait qu’à l’appauvrissement général.

Cela s’était fait imperceptiblement, car le prix des biens d’équipements et d’habillement avaient décru pendant cette même  période de manière spectaculaire. Donc beaucoup avaient d’abord cru que leur niveau de vie s’était notoirement amélioré. Mais cet équilibre précaire fut acquis au prix de la délocalisation du tissu industriel local vers les pays les plus pauvres, s’accompagnant de saignées drastiques dans le domaine social. Puis, forts de ces coûts minima de main d'œuvre obtenus ailleurs, des affairistes exigèrent que ceux-ci soient également appliqués au territoire national.

 

C’est alors qu’apparurent les ratiboiseurs.Ils se manifestèrent tout d’abord dans la fonction publique. Le capital forestier national ne fut pas épargné, ni la santé, et encore moins les hôpitaux… La crise n'était-elle pas un excellent prétexte ? L'on décida de taxer la bière, l'alcool des pauvres et des chômeurs. Suivrait sans doute le ticket de loto de deux euros qu'ils misaient chaque semaine à leur troquet favori. Ces derniers fermaient d'ailleurs par centaines. Mais ne fallait-il pas relancer l'emploi ? Les retraités qui payaient à taux plein leur mutuelle fiscalement non déductible, et  aidaient bon an mal an leurs enfants, chômeurs dès cinquante ans et par ricochet  leurs petits enfants, furent désormais désignés comme des nantis, et lourdement imposés.  Mais ne fallait-il pas encore une fois contribuer à la relance de la consommation ? Les avantages sociaux des travailleurs furent considérés comme des privilèges exorbitants, d’un autre siècle. Et nombreux furent ceux qui vinrent même à prétendre que seul le Code du Travail était responsable de la crise et de la non compétitivité de l’économie. Ainsi, les stages à moins de deux mois d’activité augmentèrent de façon spectaculaire, puisqu’ils n’étaient pas payés. Et l’on vit même, dans l’indifférence générale, un reportage, où un employeur, possédant deux magasins, ne régler que six salariés sur les vingt-huit en poste, en toute légalité.

 

C’est ainsi que les voleurs exerçaient sur la place publique sans que nul n’en trouvât à redire,  car cela était censé booster l’économie. Les journaux étaient donc édités sans journalistes. Le bâtiment et la restauration, pourtant prétendument vecteurs d’emplois fonctionnaient, sans employés. Les  groupes du CAC40 ne payaient plus d’impôts, s’auto-exonéraient des charges patronales. Tous s’extasiaient du chiffre du chômage qui n’avait jamais été aussi élevé. Et  surtout, un tiers des actifs nationaux, stagiaires, travaillaient sans être rémunérés.

 

Comment extraire l’eau du désert ?

 

Mais tous s’interrogeaient encore. Comment faire consommer cette population active sans rémunération, ou à rémunération réduite, et surtout comment lui faire régler des impôts que les Grands groupes rechignaient à payer ?

Alors se multiplièrent les sites de rachats de meubles, de livres, de vêtements : les derniers deniers, les derniers souvenirs de famille, transmis précieusement génération après génération. Enfin vint l’escroquerie finale, pour  ceux qui ne possédaient plus rien : « la transformation  de l’or  en argent. » : l’alchimie ultime,  le marché de dupes extrême.  

 

29 septembre 2012 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 23/10/2012 20:49


J'ai lu dans les commentaires que tu avais écrit ce texte en 2006. Il est de plus en plus d'actualité. Bisous

Punch-frappé 26/10/2012 23:34



Il y a plusieurs textes dans le manuscrit. Celui-ci est du mois de septembre dernier.



Laplume d'Aquilon 15/10/2012 17:40


Chère Chantal,


 


Je vais essayer de me faire comprendre. Je ne suis pas un fan des politiques, mais je ne reste pas insensible à la situation du monde et des
gens. Je trouve qu'il y trop d'adversité entre la gauche et la droite, d'où mes hésitations pour entrer en politique de toute façon cela ne sera pas pour maintenant.


Mes idées sont à ce jour pour une DEMOCRATIE APAISEE!....La règle d'or devrait être la règle sur les grands sujets du pays. Prendre plus de
personnes de la société civile dans les gouvernants, et quelques autodidactes femmes ou hommes de terrain, situation rare....


Quand Michel Rocard était Premier ministre, il avait pris Jean Pierre Soisson, UDF à l'époque et maire d'Auxerre, également Olivier Stirn UDF et
maire de Vire. La terre c'est elle arrêtée de tourner? Sarkozy à pris Bernard Kouchner comme Ministre des affaires étrangères, homme d'expérience et social démocrate, est-ce que la France en a
souffert ?....Jacques Delors, simple bachelier au départ, est rentré à la Banque de France à la base, puis est devenu militant syndicaliste CFDT. Cela ne l'a pas empêché de devenir le patron de
l'Europe et il n'a jamais caché ses idées de catho de gauche? Pierre Bérégovoy, de base ouvrière, a fait un parcours remarquable, et aurait pu faire mieux hélas la gauche et  la droite l'ont
flingué....


Donc voilà ou je me situe, Bayrou ne me déplaisait pas, mais hélas le partage des idées n'est pas légion en France. Les clivages gauches/droites
font perdre un temps fou à la France, et dans leurs têtes cela ne peut pas exister ou ça les gêne. J'ai toujours exclu les extrêmes FN et PC.


Voilà ma 3éme voie, comment expliquer cela dans un commentaire.... sur ton site.


Comme cela tu me connaîtras mieux sur ce plan, 


Vive la démocratie apaisée.


Bises.


 


Christian

Punch-frappé 15/10/2012 19:14



Merci pour toutes ces précisions Christian.


Bienvenue sur mon site  et bon dimanche



gilbertilo 14/10/2012 21:10


http://gilberti.over-blog.net/article-les-masques-blancs-54939839.html.Voici un billet que j'ai rédigé il y a quelques temps déjà.Sans convictions véritable, c'est le statu quo et finalement la
rétrogadation.La troisième voie telle qu'elle nous l'est évoquée n'est qu'un encouragement au nihilisme!!

Punch-frappé 15/10/2012 00:55



Un espoir d'ailleurs ou le refus d'asservissement à toute idéologie réductrice : être comme "des donneurs d'alertes" en quelque sorte, peut être un moyen de mettre en oeuvre cette
troisième voix... au service tout simplement de l'humain.



gilbertilo 06/10/2012 22:40


Dans le commentaires qui te sont faits j'ai noté qu'un individu parlait de cette fameuse troisième voie que beaucoup craignent avec raison.Le repli sur soi,l'autarcie utopique d'une
certaine Marine ne peut séduire que les désespérés.Tu dresses un tableau certes circonstancié du mal qui nous ronge,mais je reste malgré tout optimiste.Sans être d'un optimisme béat,j'accorde
crédit à François Hollande,à JM ayrault et son gouvernement.Evidemment le tourbillon de la mondialisation nous entraîne sans que nous ayons nous semble t-il les moyens de changer quoi que ce
soit,mais ....Sommes nous obéissants au point de renier notre dignité.Soyons d'abord des citoyens responsables et si possible éclairés.Ne cédons jamais au chant des sirénes qui hurlent
 souvent trop fort.

Punch-frappé 06/10/2012 23:10



Je croiyais qu'il s'agissait de Nicolas Dupont-Aignan avec "Debout la France", une conception qui se défend au-delà de tout clivage politique.Je vais vérifier qui m'avait envoyé ce
commentaire. Merci pour ta vigilance.


Bises et bonne soirée



Christian 05/10/2012 17:18


Hélas, gauche, droite, font la même tambouille, ils ont toujours barré la route à la 3ème voie. Nos politiques sont formés dans le même moule. L'adversité permanente, et la classe moyenne trinque
avec violence. La crise à bon dos, c'est vrai il y a une mutation des technologies, on ne travaille plus de la même façon.


Mais la population payante n'a jamais été au pouvoir, les pauvres ce n'est pas pour demain, mais ils encaissent dur.... A quand une démocratie apaisée...Une règle d'or juste et plus propre que
les mains de ceux qui manipulent les lingots sans vergogne...


Attention aux colères ces messieurs des grandes écoles....


Christian Dutasta


 

Punch-frappé 06/10/2012 01:36



 Qu'entends-tu par le troisième voie ?



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Archives

Recueils collectifs pour Lélia