Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 21:27

monts-d-arree-

 

Alors que la chaleur aspirait goulument les dernières gouttes d'eau de mon jardin, j'abreuvai parcimonieusement mes plates bandes (plan d'économie des ressources naturelles faisant Loi). Alors que j'arrivais pour mon arrosage du soir, une petite grenouille vint à ma rencontre. Je subodorais qu'elle avait trouvé refuge sous le géranium contigüe au garage. Celui que j'arrosais encore plus généreusement que les autres tous les soirs, car il donnait sur la rue. Et je tenais tout particulièrement à ce qu’il continue à faire bonne figure.

Emue par cet accueil, et compatissante envers cet animal aquatique qui devait souffrir encore davantage que nous autres humains de cette vague de chaleur qui nous venait du Sahara, je gratifiai mon géranium d'une bonne giclée d'eau supplémentaire. Et pour faire bonne mesure, fit de même pour toutes autres les plantes de l'allée ; au cas où des parents proches de ma grenouille déshydratée ne viennent à pâtir, eux aussi, de ce déficit hydraulique.

 

Une amie férue de Backgammon me laissa sa fille pendant quelques heures. La conversation arriva sur ma grenouille. Mais nous eûmes beau la chercher nous ne la trouvâmes point ; bien que nous installâmes une petite piscine à son intention dans une assiette creuse.

Afin de l'occuper, je décidai de rempoter les géraniums qui se trouvaient à l'arrière de mon habitation, et fus à nouveau surprise de trouver dans le premier pot que je soulevai, astucieusement cachée, une autre grenouille, mais plus petite celle-là. Je m'abstins bien entendu de répandre sur mes plantes mon engrais pour géranium ; la préservation écologique de l'espèce s'imposant comme une évidence.

 

Dès lors, chaque jour, je veille à l'équilibre hydraulique de mes plantes extérieures, et suis assez convaincue d'avoir sauvé en cette occasion la vie de toute une fratrie de grenouilles.  

 

Moi qui ne me suis jamais particulièrement intéressée à ces batraciens, je caresse maintenant l’idée d’installer dans un recoin de mon jardin... une petite mare.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Punch-frappé 22/08/2016 22:52

Malheureusement pas encore Piedra, tout simplement à cause de l'alerte anti-moustiques. Mais j'espère que mes grenouilles avaleront leurs larves. Cependant, comme j'ai des voisins tout proche il faudra que j'obtienne d'abord leur accord. Bisous et merci d'être passée Piedra

Piedra 22/08/2016 17:53

Une bien jolie histoire !
As-tu installé la petite mare pour ces gentils batraciens Chantal ?

Bisous

écureuil bleu 03/09/2012 20:57


J"aime bien ton histoire de grenouilles. J'en ai aussi dans mon jardin mais je ne sais pas où elles se cachent. Bisous

Punch-frappé 04/09/2012 15:48



J'ai été très surprise d'en découvrir dans mon jardin qui n'est pas pourtant particulièrement humide, mais pas non plus entretenu au cordeau. C'est peut-être pour cette
raison qu'elles y ont trouvé leur place.



Christian dutasta 28/08/2012 16:45


Belle petite histoire. Il faut savoir que les batraciens sont hypers protégés par la loi.


Plusieurs fois je me suis fait arrêter par des gardes forestiers, pour m'informer des migrations de batraciens. A l'automne, dans les bois et régions de mares. Ils nous demande de rouler
doucement et les  phares allumés. On retrouve la Salamandre souvent dans les poèmes.Les tritons sont magnifiques aussi avec leurs ventres orange. Alors vite une petite mare Adamoise sans
attendre!...


Bise grenouillante...


Christian


 

Punch-frappé 29/08/2012 18:08



Arghh j'ai oublié de faire part de mon action à France 2 Cergy. Je prends immédiatement ma caméra pour un reportage, et surtout essaie de recueillir le point de vue
des grenouilles pendant ces journées éprouvantes. 


Si je me dépêche cela pourra passer au journal de 20 heures


Bises Chistian, et encore merci pour toutes ces informations.



marlene04 27/08/2012 15:35


Une idée bien sympa, je trouve...Les anciens Egyptiens aimaient les animaux


sauvages ou apprivoisés, et même les faisaient momifier pour les garder dans leur éternité.


Bonne journée, Chantal

Punch-frappé 29/08/2012 17:55



Les animaux forcent souvent notre sympathie et comptent souvent sur nous pour leur survie.


Bises



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Archives

Recueils collectifs pour Lélia