Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 21:15

 

Oliver Swan 

Oliver Swan  est avant tout un romancier, bien que cela  soit  ignoré  par les non informés.  

 

Il vint à l’écriture grâce à son père qui lui fit découvrir Jean –Michel Jarre, qu’il écoutait en boucle dès 1976  grâce à l’album « Oxygène », puis en 1978 au second,  « Equinoxe ». Ces derniers  furent d’ailleurs, pendant longtemps, ses musiques de chevet.

 

Cette éducation musicale « in vivo » lui fait enfanter  en 1989,  après une période de gestation  de 3 ans,  d’un roman, « La Cité du Ciel » ; ce dernier a pour cadre le Grand Nord, l’Alaska et l’Ouest Canadien ; ouvrage de 214 pages, qui bien que terminé, n’a pas encore été publié. 

Deux autres  romans sont en cours d’écriture.

 

 Oliver Swan Renaissance

 

Mais en 1991, il se met également à la Poésie et publie en 1997 « Renaissance » aux Editions  la Nouvelle Pléiade Paris.

 

Dans une approche  spirituelle générée par une quête de l’indicible, de l’infini, il nous livre dans une création libre, mais néanmoins soutenue par une versification classique, une création éclectique et riche ; où la musicalité des mots emporte le lecteur dans un voyage rythmique.

 

« Il voyait à travers les murs,

Happé par l’inspiration

Van Gogh toi ma damnation 

J’ai juré par toutes ses peintures »

 

Il obtient pour ce recueil, la Médaillede bronze des poètes et artistes de France, en 1998.

 

 Oliver Swan Instants présents

 

« Instants présents », publié en 2002, aux Editions La Nouvelle Pléiade Paris, est le plus surprenant et le plus audacieux de ses ouvrages. Le rythme guide résolument le texte, les mots ponctués sont en majuscules. Comme une portée à lire et à jouer. La cassure ramène à la ligne, ensuite tout repart. Les sujets sont plus prosaïques, inspirés d’instants de vie. 

 

Il se fait modeste :

 

«Voler dans le CIEL toute la journée

              AVOIR des souvenirs formidables

J’AI des milliers de VIES ; moi, passer à la télé ?

                Je ne serais moins que minable»

 

Ou plus railleur, moqueur même :

 

« Excusez-moi

J’avais mal interprété son geste

         Il y a des fois

         Où l’on  sortirait du citron un zeste ! »

 

Ce recueil également publié,  dans « La Revue des Arts et lettres » reçoit cette même année la Médaille d’argent des poètes et artistes de France.

 Oliver Swan Par chemins

 

Son dernier recueil de poèmes « Par chemins » publié en 2006, est le plus particulier ; avec des instants ou des paysages pris sur le vif.

 

« Page souillée par la marée noire, Tristan,

Tu obéiras à mon salut quasi existant…

Entretenir et soigner sa fugitive image,

                  Panoplie d’une plage»

 

Ou encore, 

 

«  Ces jours en Normandie ont bien été ma chance,

Ces jours en Toscane nous rapprochent de la France,

Les voleurs sont toujours pauvres ; ils ne gardent point

Leurs pécules.

Les malins … se frottent la panse oui, en rêvant aux libellules. »

 

Ces trois recueils d’inspirations différentes nous amènent à trois facettes de son écriture.

 

Ses ouvrages sont vendus à Brooklyn et San Diégo, au Canada, en Belgique, en Italie, en Allemagne, au Danemark et en Hollande. Mais également très lus en Martinique. Il est évidemment polyglotte et a étudié les langues, dites mortes, que sont le latin et le Grec.

 

Mais Oliver Swan nous réserve encore bien des surprises, car il a commencé  à peindre.

 

 

 

Article précédent :

 

http://www.actu-fraiche.com/article-esents-59383625.html 

 

 

Chantal Sayegh-Dursus

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Eléonor 11/11/2010 22:55



Je viens de faire une belle découverte ici. Merci.


Eléonor.



Punch-frappe 04/01/2011 17:54



Oliver en sera ravi



alex - poete enragé 23/10/2010 13:17



Voila un bel apport pour la culture littéraire poétique. La culture en générale on pourrait dire. Par contre je fais la moue lorsque j'entends le nom des éditions de la pléiade : leurs ouvrages
sont chers. A la FNAC des Halles, par exemple, j'ai trouvé des ouvrages d'auteurs morts il y a longtemps, au prix de 70 euros. Pour un livre ? A ce prix-là, je pourrai me procurer pas mal
d'ouvrages de Pasolini. Bon weekend.



Punch-frappe 25/10/2010 22:56



Eh bien oui ce sont les héritiers qui touchent 



Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Archives

Recueils collectifs pour Lélia