Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 17:40

2010 CRECHE VIVANTE A L'ISLE ADAM

 

C’est Noël et je n’ai toujours pas trouvé de bûche glacée au nougat. Une catastrophe ! Que vais-je offrir à mes invités ?

Je me faufile et me dépêche. S’il en reste une dernière, elle sera pour moi. Je suis arrivée juste à temps. Il n’y en avait plus que deux dans le congélateur de la Superette. Je les attrape et les glisse dans mon caddy, et me précipite vers la caisse. Je slalome et accroche un portant plein de peluches et de petits pyjamas. Je n'ai plus qu’à les ramasser tous. Ils sont doux sous la main. Je choisis un pyjama bleu avec des petits nuages jaunes et un nounours tout doux…tout doux… Un enfant va naître et j’ai failli l’oublier.

Je me prosterne devant la crèche et offre ces présents à la mère. j'ai les joues en feu et frissonne de joie. Je suis présente, ce jour-là,  à Bethléem, lors de la naissance de l'enfant. Les paroissiens me regardent surpris, puis sourient.

 Quand je suis revenue le soir pour la messe de minuit, un amoncellement de petits pyjamas et de peluches entouraient la crèche, et tout à côté une pancarte :

« Vos dons pour les enfants de l’orphelinat. Ce que vous leur offrez, vous le donnez aussi à lui. »

En sortant j’ai regardé le ciel. Il était du bleu si particulier, à la fois sombre et profond, qu’il revêt dès les premiers jours  de l'Avent.

Accrochées au firmament les trois étoiles des rois mages,  à la queue leu leu, scintillaient.

 

Texte précédent : 

Le bonheur absolu

 

Repost 0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 21:56

 

Ils passaient, pressés, et m’offraient, de tant à autre, un cadeau.

Je les remerciais par un sourire, et en redemandais encore.

Un souffle de bonheur envahissait mon cœur et submergeait mon âme,

Car je m’étais délesté de tout l’inutile,
J'avais abandonné tout le superflu qui enchaînait ma vie.

Et l’extase qui m’envahissait était ma récompense.

 

La nuit était tombée, j’avais d’abord eu un peu froid,

Puis toute mon existence défila sous mes yeux, 

La présence fut près de moi, et me pénétra.

Je  la reconnaissais, elle était mon amie.

Elle voulait me  signifier que l’épreuve était terminée.

Que j’avais tout gagné en acceptant de tout perdre.

 

Le lendemain, en passant, je les vis l’emmener, les policiers et le Samu social.

En revenant je traversais l’endroit où il se trouvait quelques instants encore.

L’aura de son bonheur l’illuminait toujours.

Elle me saisit, alors que je passais.

J’aurais voulu y revenir, m’y attarder, m'y enfouir même,

Mais fus poussée très loin par une foule pressée.

 

(Extrait du manuscrit « Les spirituelles »_16.3 Accompagnement) 

© CopyrightFrance.com



Repost 0

Présentation

  • : le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • le domaine de Chantal Sayegh-Dursus
  • : Quelques échantillons littéraires personnels, mais surtout des coups de coeur pour des auteurs ou des artistes, dont l'oeuvre ou les écrits m'ont interpellé ; ainsi que des entrevues avec des personnalités du Monde de la Culture.
  • Contact

Profil

  • Punch-frappé

http://www.lechasseurabstrait.com/chasseur/IMG/pdfs/Chantal%20SAYEGH-DURSUS-Patchwork_de_vies.pdf

vague au couchant

 

Recherche

couverture Patchwork de vies 

 

Air du temps

      Les spirituelles

 

 

Broché

Kindle

 

 

Ebooks sur Kindle

Recueils collectifs pour Lélia